LA FIN DES VIES À MOITIÉ VÉCUES! - Alexandre Nadeau
X
É

Éducation gratuite

LA FIN DES VIES À MOITIÉ VÉCUES!

Un guide pratique pour vous permettre d’y voir clair dans ce qui vous tient vraiment à cœur… ce qui vous permettra d’y consacrer plus de temps et d’expérimenter l’amélioration de qualité de vie et de bien-être qui en découle…

Je donne des formations depuis plus de 9 ans dans tous les milieux de la société et j’ai fait une constatation alarmante et ça m’attriste… (alarmante pour moi, évidemment!)

Je remarque qu’un gros pourcentage des gens que je rencontrais n’aimaient pas leur travail ou pire, se levaient chaque matin en redoutant et en détestant d’avance leur journée de travail.

Et là, je me disais : « Ce n’est pas grave,  quand ils auront du temps libre, ils pourront faire ce qu’ils aiment. ». De toute évidence, je me trompais. Les gens que je connais personnellement qui ont maintenant du temps libre passent beaucoup de temps à s’ennuyer, à chercher quoi faire finalement.

Là, vous vous dites : « Voyons Alexandre, tu es pessimiste! ». Et bien oui et non. Je sais qu’il y a plein de gens heureux et comblés par la vie. Ces gens représentent environ 10 à 15% des gens que je rencontre. Ils viennent à mes formations pour être encore plus heureux et comblés. N’est-ce pas merveilleux?

En fait, je suis très optimiste. Assez pour écrire cet article en pensant que certaines personnes vont le lire et appliquer ce qu’ils y ont appris. Je suis optimiste et je pense que le pourcentage de gens heureux que je rencontre peut augmenter encore et encore et j’espère participer à cette augmentation le plus possible. Vous savez de quoi je parle, oui?

Je parle de voir de plus en plus de gens qui sentent qu’il ne leur manque plus rien, qui ont oublié ce que les mots stress et inquiétude voulaient dire et avec qui on se sent bien même si on ne se parle même pas. Vous en avez probablement déjà rencontré.

J’ai décidé de mettre dans ce texte un exercice pratique qui permet aux gens de reconnecter avec leurs « souhaits du cœur », le genre d’activités qui amèneraient un changement radical dans leur qualité de vie si ces personnes en connaissaient l’existence.

Alors voilà, je vous le livre et je vous invite à faire l’exercice au complet. Oui oui! Avec crayon et papier ou sur un fichier Word pour ceux qui préfèrent écrire à l’ordinateur.

Il s’agit d’une série de questions suivies de petits trucs pour vous permettre d’extraire les perles parmi les réponses que vous aurez écrites :

1-Lorsque vous étiez jeune enfant, à quoi rêviez-vous? Quels étaient vos intérêts?

Allez-y au meilleur de votre mémoire. Dans mon cas, je me rappelle qu’à 7 ans, j’ai vu un guitariste jouer de la guitare électrique et que je suis hanté par la guitare depuis. J’ai vraiment été marqué parce que j’ai ressenti en l’écoutant jouer. Je me rappelle aussi que je rêvais la plupart du temps que j’étais un superhéros avec des pouvoirs inusités.

 

2-Lorsque vous étiez adolescent, quels étaient vos rêves et vos intérêts?

Laissez-vous aller. Personne ne lira vos réponses sauf vous. Je me rappelle qu’à l’adolescence, je me suis développé une passion pour l’anatomie humaine et les culturistes. Il s’est passé la même chose du côté des arts martiaux. Mon goût de la guitare s’est développé et je me prenais à rêvasser que je donnerais un jour un spectacle devant toute l’école en tant que chanteur-guitariste.

L’idée d’être un superhéros continuait à me hanter.

 

3-Dans votre vie d’adulte, quels étaient vos rêves et vos intérêts?

Je me voyais millionnaire pour ne plus avoir à travailler, juste jouir de la vie (n’est-ce pas très commun comme rêverie?) Évidemment, je posais du pavé-uni par des temps de chaleur extrême et je traînais quelques blessures, alors la rêverie était mon seul moyen d’évasion.

Je me voyais aussi communiquer devant de grandes foules sans savoir trop comment. Quelques fois, c’était en musique, d’autres fois, en humour et dans d’autres rêveries, c’était à titre d’orateur.

Pour le reste, j’ai développé un intérêt marqué pour le développement personnel qui m’a amené à voyager sur 3 continents pour rencontrer les humains les plus extraordinaires que je pouvais trouver et apprendre d’eux. J’étais fasciné par les choses supposément « impossibles » que certaines personnes étaient capables de faire. Tout ce qui touchait au développement humain dans toutes les sphères d’activité m’intéressait.

Ma passion pour la guitare et l’entraînement musculaire est demeurée intacte, mais mon intérêt pour les arts martiaux s’est estompé.

 

4-Quels sont vos rêves et vos intérêts maintenant?

Pour ma part, le développement personnel, la musique, l’entraînement physique (la santé) et mon nouveau bébé et ma conjointe sont ce qui me tient le plus à cœur.

Fait intéressant, je suis maintenant payé pour faire de la recherche et donner des formations, tandis qu’il y a quelques années, je payais pour faire ces activités. On pourrait dire que je ne travaille plus vraiment, puisque je suis payé pour faire les activités que j’aime le plus faire. Évidemment, je me sens comblé, mais je vais trop vite, nous n’avons pas terminé l’exercice.

 

5-Relisez les réponses que vous avez écrites à chaque étape de votre vie et remarquez celles qui reviennent le plus souvent.

Prenez aussi le temps de faire une petite analyse. Remarquez ce que toutes les activités ont en commun. Autrement dit, qu’est-ce qui vous intéressait plus spécifiquement dans chacun de vos intérêts.

Pour vous aider à comprendre cette étape, je vais vous donner ce que j’ai écrit en faisant moi-même cet exercice.

 

Intérêts qui reviennent :

  • La musique, plus spécifiquement, jouer de la guitare.
  • L’entraînement physique et la santé (remarquez le lien avec le corps des superhéros dans les bandes dessinées).
  • Une attirance pour ce qui semble impossible.

 

Les éléments communs à mes réponses :

Explorer les possibilités humaines : si vous remarquez, j’ai passé ma jeunesse à rêver aux superhéros et à l’âge adulte, je suis allé rencontrer partout dans le monde des personnes qui possédaient des capacités extraordinaires (ici, les pouvoirs de superhéros sont remplacés par des capacités exceptionnelles).

Ça ne paraît pas évident au premier coup d’œil, mais pour moi, il est évident que j’ai toujours voulu explorer les possibilités humaines et savoir jusqu’où elles allaient. Cet aspect se retrouve autant dans l’entraînement physique que dans le développement personnel. Je n’ai pas encore trouvé les limites, donc elles sont beaucoup plus loin que ce que la plupart des gens pensent.

Je vous écris ceci parce que cette constatation n’est pas nécessairement évidente en lisant mes réponses, mais pour moi, elle l’est, c’est pour ça que vous êtes la seule personne à pouvoir analyser vos propres réponses.

Transmettre aux autres ce que j’ai trouvé : celui-là non plus ne semble pas évident au premier coup d’œil. C’est seulement après avoir refait l’exercice que je me suis rappelé de plusieurs souvenirs dans lesquels j’enseignais à d’autres personnes et à quel point je trouvais ça gratifiant. Remarquez que d’être devant un groupe faisait quand même déjà partie de mes rêveries d’adolescent même si c’était en tant que musicien. On peut dire qu’il y a toujours eu un élément de communication avec une foule dans plusieurs de mes rêveries.

L’art et la créativité : la musique et toutes les autres formes d’art m’attirent depuis très longtemps. Je me suis rendu compte que c’était important pour moi de faire régulièrement de nouvelles choses et de stimuler ma créativité, alors je le fais le plus possible en jouant de la guitare, mais aussi dans mon travail en créant constamment de nouvelles formations.

Bon! Je pourrais en écrire encore beaucoup, mais ça vous donne une idée de comment j’ai procédé pour faire des liens. Donc, analysez votre texte et trouvez ce qu’il y avait en commun dans vos activités préférées et vos rêveries. Prenez aussi le temps de noter les éléments qui rendaient pour vous une activité beaucoup plus intéressante que les autres. Est-ce le fait d’être avec d’autres personnes? Le fait d’être seul en pleine nature? Le fait de transcender vos limites? Le fait de transmettre votre savoir?  Le fait de jouer avec votre créativité? Le fait de « performer » à un haut niveau dans votre domaine? Était-ce un élément de compétition qui vous stimulait? Un état de conscience précis?

 

Maintenant, vous avez terminé l’exercice… quoique je vous suggère fortement de le refaire dans un mois ou deux. Vous remarquerez que vos intérêts et passions deviennent encore plus clairs la deuxième fois.

À partir de là, voici comment j’ai utilisé ces réponses. Je me suis mis à faire de plus en plus d’activités qui contenaient les trois éléments énumérés plus haut. Ensuite, j’ai trouvé comment incorporer ces 3 éléments dans un seul travail que j’ai dû inventer puisqu’il n’existait pas… en tout cas pas de la façon dont je le pratique présentement.

Depuis que mon travail contient ces 3 éléments, je m’amuse comme un fou et je suis payé en plus! Je me sens comblé et je me lève facilement le matin! Les techniques de motivation ne sont pas nécessaires!

Voilà tout, j’espère que la lecture de ce texte vous a plu!

Alexandre Nadeau

 


Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Inscrivez-vous à notre infolettre

Recevez des techniques et de l'éducation gratuitement !