ET SI UNE DES BASES DE LA SPIRITUALITÉ N’EXISTAIT PAS? - Alexandre Nadeau
X
É

Éducation gratuite

ET SI UNE DES BASES DE LA SPIRITUALITÉ N’EXISTAIT PAS?

Publié le 11 Septembre 2012, Journal L’Émeraude Plus

 

 

Pour continuer dans la veine des éléments qui peuvent nous aider à augmenter notre quotient de zénitude, j’ai décidé d’écrire un texte assez inusité. En fait, je vais aborder un sujet qui n’a jamais été abordé de cette façon (à ma connaissance)…

Je choisis ici d’écrire d’une façon qui va à contre-courant de plusieurs mouvements populaires en psychologie et en spiritualité, et je vais le faire en étant le plus concret possible dans mes observations. Je souhaite que ce texte soit libérateur pour vous autant que les observations qui ont permis d’écrire ce texte ont été libératrices pour moi!

J’ai commencé à baigner dans le développement personnel vers l’âge de 17 ans, et à l’âge de 19 ans, je pouvais déjà me considérer comme un grand consommateur de développement personnel avec la lecture de 3 livres par semaine et une participation régulière à des ateliers et des formations professionnelles pour devenir thérapeute !

En même temps, j’étais très intéressé par la spiritualité et je lisais tous les ouvrages que je pouvais trouver sur le sujet. Évidemment, la plupart des livres et des gens que je rencontrais dans le domaine de la spiritualité parlaient de l’égo. Et le but de la plupart de ces gens semblait tourner autour de la libération de leur égo ou la transcendance de leur égo. Je me suis donc mis à lire tout ce que je pouvais au sujet de l’égo et j’ai appris différentes méthodes pour essayer de m’en libérer.

Cependant, quelque chose de fascinant s’est produit. Plus j’en apprenais au sujet de l’égo et plus ma vie devenait misérable! Plus je connaissais « bien » l’égo, plus « il » semblait produire de problèmes dans ma vie… Autrement dit, ma démarche spirituelle semblait empirer ma vie au lieu de l’améliorer… ouch!

Un jour, je me suis réveillé (je ne parle pas ici d’illumination, je ne suis pas illuminé, cependant, ma vie va beaucoup mieux depuis…)! Voulez-vous savoir ce qui s’est passé?

Eh bien, je suis retourné à mes compétences relatives à l’expérience humaine et je me suis rappelé quelque chose de très important : plus nous croyons quelque chose, plus cette « chose » devient « vraie » pour nous! Donc, plus je lisais à propos de l’égo, plus je croyais qu’il existait et plus il semblait « réel » dans ma vie. Plus l’égo semblait réel pour moi, plus j’avais de la difficulté à m’en libérer. Avez-vous déjà vécu ça? C’était exactement comme en hypnothérapie. L’hypnothérapeute répète des suggestions et plus il les répète, plus elles deviennent vraies pour le client jusqu’à ce qu’elles déterminent certains aspects de son expérience de vie.

Finalement, je me suis rendu compte que je croyais à un concept et que plus je croyais à ce concept (le concept de l’égo), plus mon mental y pensait sans cesse, et plus j’étais dans ma tête au lieu de vivre l’instant présent. Ceci détériorait mon bien-être, mes relations et mes finances (je travaillais moins, car j’étais trop occupé à penser à l’égo)…

Et je m’en suis sorti vraiment bien! Comment? En traitant le concept comme toutes les autres croyances et en me libérant des croyances que j’avais acquises par rapport au concept de l’égo. Le résultat? Je suis devenu beaucoup plus présent à l’ici-maintenant. Plus présent aux gens qui m’entouraient, plus présent dans mon travail, et mon esprit était beaucoup plus silencieux. Finalement, je vivais plusieurs des résultats que je désirais vivre quand j’ai commencé à étudier la spiritualité.

Et le plus fascinant est que je me suis mis à vivre ces résultats quand je me suis libéré de ce que j’avais appris en spiritualité! J’ai obtenu ces résultats en arrêtant de croire aux concepts véhiculés dans plusieurs approches spirituelles. Et cette expérience m’a permis de vivre une réalisation importante…

Plus nous croyons à des concepts, plus notre esprit est encombré et plus nous sommes pris dans des boucles infinies dans notre tête.

Plus nous sommes libres des concepts appris, plus nous sommes présents à la réalité et plus nous sommes en paix, bien, légers, spontanés et libres.

Et cette réalisation ne s’applique pas seulement à la spiritualité. Elle s’applique à tous les concepts. J’ai remarqué que les personnes qui croyaient fortement au concept de l’estime de soi souffraient beaucoup plus de mal-être que les personnes qui étaient libres de ce concept.

Ceci m’a ramené à une observation de Byron Katie qui est pour moi du pur génie. Elle dit qu’elle connaît seulement deux choses : la souffrance et l’absence de souffrance. Et elle incite les gens à devenir conscients de l’impact de leurs pensées et de leurs croyances en demandant :

Quand tu crois cette pensée, comment réagis-tu? Comment te sens-tu?

Et ensuite, elle demande :

Qui serais-tu sans cette pensée ou croyance?

J’ai posé ces questions à un grand nombre de personnes qui croyaient au concept de l’égo et au concept de l’estime de soi, et à plusieurs autres concepts véhiculés dans les domaines de la spiritualité, et les expériences étaient unanimes! Quand les gens croyaient à ces concepts, ils vivaient du stress, de l’inquiétude, de la frustration, du découragement, ruminaient beaucoup de pensées, etc. Et quand je leur demandais qui ils seraient sans cette pensée ou ce concept, de manière unanime ces gens se sentaient soulagés simplement en entendant cette question. Plusieurs me disaient qu’ils seraient plus en paix, plus présents, plus heureux sans cette pensée ou ce concept.

J’ai fait ce test avec des douzaines de personnes et à ce jour, pas une seule personne ne m’a dit qu’elle vivait une expérience agréable en croyant à ces concepts, et 100 % des personnes ont vécu une amélioration de leur bien-être et de leur paix intérieure en se libérant de concepts. Ça défie de loin des statistiques de hasard et de pure chance.

Ce qui m’amène à dire que l’un des chemins les plus directs vers plus de zénitude est de cesser de remplir notre mental de concepts et de se libérer de ceux déjà appris. Tous ceux qui empruntent ce chemin y découvrent plus de présence, de joie, de paix et de légèreté!

Bonne zénitude!

Si vous avez des questions, écrivez-moi au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.”>info@alexandrenadeau.com.

Alexandre Nadeau

Auteur du livre L’essence du bonheur, aux Éditions Le Dauphin Blanc

www.alexandrenadeau.com

 


Partager sur

2 thoughts on “ET SI UNE DES BASES DE LA SPIRITUALITÉ N’EXISTAIT PAS?

  1. Merci d’avoir confirmé en mots ce que j’ai vécu dernièrement! M’étant moi aussi intéressée et penchée sur la spiritualité depuis l’âge de douze ans et mettant des gens et des croyances (autres que les miennes) sur des pieds d’estale, j’ai décidé dernièrement de n’écouter que mes Guides et mes intuitions intérieures. Je n’en suis que mieux depuis ce temps.

    Nous avons tous trop tendance à croire à ce qui est extérieur à nous MAIS nous aurions dû tous apprendre à croire en NOUS en premier…

  2. Cet article est vraiment pertinent pour moi.En effet,je me fais depuis quelque mois ce même genre de discours dans le sens que je me sens libérée lorsque je décide de ressentir ma vie au lieu de tout intellectualiser…C’est très intéressant comme réflexion.Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Inscrivez-vous à notre infolettre

Recevez des techniques et de l'éducation gratuitement !